Incarne un cheval sauvage et vis ta vie.
 

Partagez | .










 

 Eïdan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 19:58


    i'm something new entirely. i have my own set of rules. i'm Eïdan,boo!

    Nom : Eïdan
    Surnom : On ne lui en a jamais donné.
    Âge : 11 ans.
    Sexe : Mâle.

    Histoire :

    Léonie, une vagabonde, qui cherchait beaucoup la misère, a tous les chevaux, une drôle d'attirance pour le danger. Certain la qualifiait de trainée, d'autre de vulgaire personnage. Personne ne la portait vraiment dans son cœur. Mais c'était ma mère. C'est elle qui m'a donné la vie, nommé: Eïdan. Je l'ai connue 1 an et 2 mois. Voila. Sur 11 ans, voilà ce dont je me souviens de ma mère. Oui, quand j'avais 1 an et deux mois au compteur, ma mère c'était enlisée dans des histoires impossibles. Au point d'un soir, le soleil se couchait tout juste, j'étais avec elle. L’ambiance était parfaite ! Elle me pomponnait, me faisait ma toilette, m’allaitait. Puis trois étalons sont arrivés. Trois grands étalons, deux d’une robe sombre et un autre d’une robe tachetée, ils étaient forts, je les trouvais tellement impressionnants, virils, mais j’eusse très rapidement une désillusion. Ma mère se leva, et me fit promettre de ne pas regarder, elle n'avait de cesse de me dire de fermer les yeux elle me le répétait, effrayée, se levant brusquement elle me suppliait de ne pas regarder, je lui dis oui mais n’ai pas pu, j'ai ouvert les yeux, oui j'ai regardé, oui j'ai menti. Ces trois étalons ont dit quelques mots à ma mère qui leurs suppliait de m'épargner. Je ne comprenais plus rien. Tout c'est agité d'un coup, un des trois grogna quelque chose d’incompréhensible puis d’un coup les trois messieurs frappèrent tous en même temps. Maman volait dans tous les sens. Je voulus crier mais aucun son ne sortait de ma bouche et puis de toute façon personne ne serais venu m’aider. Je recevais des taches rouges, liquides. Ah oui un jour je m'étais blessé maman m'avait répondu que c'était du sang. Voila que je recevais le sang de maman sur moi, mais il giclait aussi à côté, dans les arbres, sur le sol, sur les chevaux, sur ma mère. Puis les trois messieurs partirent. L'un deux, le tacheté, s’approcha lentement de moi, passa ses dents le long de mon chanfrein, mon cœur battait à s’en rompre, mes yeux étaient fermés et il me chuchota à l'oreille " gare a toi, nous ne serons jamais loin ". Puis il s’en alla. Et ce ne fut qu’à cet instant que je hurlais, des sanglots m’arrachaient la gorge et me coupait la respiration, je ne pleurais pas des larmes, la frayeur était trop intense pour que je ne fasse que pleurer. J’attendais que maman vienne me réconforter, mais elle restait là, gisant au sol sans bouger alors qu’une grande marre rouge se formait autours d’elle. Je m’approchais de ma maman. Ses yeux mis clos, sa bouche ouverte, du sang partout. Je suis resté là, a côté d’elle, léchant chaque plaie soigneusement, ne réalisant guère qu’il était bien trop tard, qu’elle était morte, avant de m’assoupir dans son sang, le sang de ma mère. Puis une jument est arrivée, paniquée. Elle m’extirpa de cette scène de massacre en me trainant, je laissais une trainée rougeâtre au sol. Je me suis débattu, ne voulant laisser le cadavre ici, mais elle ne m’écouta pas, et m’emmena loin d’ici.

    Cette jument s’appelait Leïla. Un doux prénom pour une douce personne. Après le drame je ne ressentais strictement plus rien, le vide complet, réellement, mes yeux se vidaient seuls, quand je jouais les émotions ils se remplissaient. Et le pire c'est que désormais j'avais des pulsions, violentes, des envies de massacres, horribles. Je suis devenu un vrai monstre. Mais cette jument remarqua ce que j'étais devenu, et savait qu'on ne me changerait pas, que rien n’y ferait et que je vivrais avec, que ça ne dépendrais même pas de mes envies mais de mes besoins, oui j’avais besoin de voir le néant autours de moi. Elle m’apprit donc à passer inaperçu. A jouer ma vie, calculer tout ce que je faisais, réfléchir aux formes que prend mon visage pour imiter les émotions. Tous ça pour ne pas que les gens devinent ce que j’étais, pour ne pas que je sois seul. Car malgré ce que j’étais, je n’appréciais pas pour autant la solitude. Au fil des années, j’oublie le drame de mon enfance jusque ne plus en avoir aucun souvenir. Vous savez, la mémoire fonctionne ainsi, quelque chose vous ayant traumatisé a jamais, peut être complètement effacé de votre mémoire sans plus jamais vous en souvenir. C’est ce qu’il m’est arrivé. Pourtant, il m’arrive d’avoir ce qu’on appelle des flashbacks. Des images ignobles, celle de la tuerie de mon enfance. Puis quand Leïla n'eut plus rien à m'apprendre je partis. En quête de l'inconnu. Dévastant quand j'avais besoin, envie, me contrôlant quand j'en étais capable. Des années durant. Puis Galop sauvage s'offrit alors à moi.

    Caractère :
    Tout d'abord il y a le monstre en moi, le monstre que je suis. Quand je me laisse aller à celui-ci, j’éprouve enfin quelque chose. Oh oui si vous saviez la puissance de ce sentiment, quand je détruis, massacre, dévaste tout sans ne plus rien laisser derrière moi. Comme je suis serein, je me sens à l'aise au possible, vide, libre, moi-même. Quand je suis comme ça, plus rien ne m’arrête, strictement rien. Sadique n’est pas le mot, puisque ce n’est pas par plaisir que je fais le mal, mais par pur besoin, si je reste un certain temps sans ne rien détruire, la folie n’est qu’un petit mot pour qualifier ce que je serais. Ce que j’adore dans ce néant, c’est le sang, les éclaboussures, les marres de sang tout ce que vous voulez qui ai un lien avec le sang. Je choisis mes proies, jamais au hasard, souvent ce sont des gens que je n’apprécie pas, qui, pour moi, mérite ce que je leur inflige. Pour moi, la jouissance extrême est la mort. Mais difficile à dissimuler et une fois que je commence il est dur de m’arrêter. Je n’ai pas d’estime, a par de moi, des règles que m’a inculqué Leïla. Le respect m’est inconnu quand je suis comme ça. Impossible de m’arrêter, j’aurais tué ma propre mère si l’envie m’en prenait. Je me sens puissant quand j’arrive a me contrôler mais je me sens tout aussi puissant quand je fais le mal. Là est le problème.

    Puis arrive le moment où je dois enfiler ce masque. Je dois vous avouer que ce masque que je me suis forgé avec l'aide de cette jument, me donne l'image de l'étalon parfait. Je réfléchis beaucoup, je suis calme, posé, d’apparence –alors que dans mes entrailles se déchaine perpétuellement un ouragan de haine. Je sais dire aux gens ce qu'ils veulent entendre quand ils le veulent. Mes actes, mes paroles, mes gestes sont faits pour vous plaire, ne pas vous amadouer mais vous séduire, que vous m’appréciez. Je joue parfaitement les émotions, tout le monde n'y a vu que du feu. Je sais même séduire, j’adore séduire, et quand j’y arrive c’est fabuleux car ça prouve que je sais m’intégrer a vous et jouer de mon intelligence, oui, manipulateur me qualifie évidement. La manipulation est la base de ma mascarade de vie. Quand je m'ennuie et que je ne peux pas vaquer à mon activité favorite, je joue avec les gens, sans vraiment m'amuser car je ne vais pas une nouvelle fois vous répéter ce qui m'amuse. Quand je dis que je joue avec les gens c’est sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Oui, mon jeu n’est que de me faire passer pour celui que je ne suis pas, et cela m’amuse quand j’y arrive.

    Il y a l'entre deux aussi. Les fois où j'en ai marre de faire semblant, marre de jouer un rôle alors que finalement je pourrais tout laisser péter. Mais je suis aussi tiraillé par cette impossibilité de me laisser aller. Alors ces moments de faiblesses sont rares, mais dangereux pour mon personnage. Certaines personnes ont regardé derrière mon masque. Et ils ont vu. Le néant complet, un désastre ambulant. Soient elles sont mortes- voyons, je ne pouvais laisser de témoins de ce désastre, soient ont fuit sans plus jamais revenir. En réalité, dès que j’ai l’occasion de tuer, je dis tout à ma victime, je lui raconte tout sur ce que je suis, de toute façon elle va mourir. Peut être qu’un jour quelqu’un saura regarder derrière mon masque sans pour autant avoir peur ?

    Aime : le massacre.
    Aime pas : la retenue.
    Territoire souhaité : grand canyon

    PUF : luluotte.
    Comment as-tu connu ce forum ? Chaligadou, la magicabou, bidibidabidibou. Put them together and what's have you got! bidibidabidibou.
    Preuves du règlement : red



Dernière édition par Sosthène le Dim 22 Mai 2011 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lövojka
les étoiles dans nos bras
et nos âmes en enfer


PROFIL Féminin
Messages : 27858
Age : 23
Pseudo : chinook, manon.
Ici depuis : 03/04/2011
RPG
Caractéristiques
Rôle: Membre.
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 20:07

Han l'histoire ! ♥
Reuh I love you

_________________


murphy (†)




monsters are real and ghosts are real too. they live inside us and sometimes, they win.




lövojka



salem en stand-by.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 20:53

    Oui re, et merci I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 21:03

    « Alors donc, le fameux personnage. J'adore l'histoire, c'est trop bien pensé. Re-bienvenue à toi, j'espère que l'ont se croisera lors des RP. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 21:13

    Merci
    owi t'en fais pas va
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 21:24

Re. I love you Il me faudra un topic avec Off. Tout me paraît bon, n'oublie pas un topic avec le dominant du GC. Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 21:26

    aucun soucis , quand tu veux le topic I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hawk
Préfet en Chef


PROFIL Féminin
Messages : 20796
Age : 26
Pseudo : Ollie
Ici depuis : 11/01/2009
RPG
Caractéristiques
Rôle:
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 23:23

Reee !

_________________

Hawk                              Céleste                         Oaklee
répertoire des sujets

Whiskey (zombie) - Ceresia (à venir):
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   Dim 22 Mai 2011 - 23:26

    ree! :hh:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Eïdan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eïdan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galop Sauvage :: 
Hors-Jeu
 :: Archives :: Présentations Archivées
-