Incarne un cheval sauvage et vis ta vie.
 

Partagez | .


























 

 Avenged ● Now your Nightmares comes to live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 21:46

    Nom : Avenged
    Surnom : Bidzill
    Âge : Indéterminé
    Sexe : Masculin

    Histoire : Un troupeau éloigné. Un dominant répugnant, cette vipère lui servant de femme, leur conseillé fidèle, et leur 6 guerriers meurtriers. Et me voilà, le tout nouveau, l'espoir ; le dixième membre du groupe. Ne soyez pas surpris, car vous l'aurez bientôt deviné ; mes parents étaient les dictateurs de cette sombre harde sanglante. J'étais le Prince du Mal, le Fils du Diable, l'enfant des Démons. L'amour de mes parents était bel et bien présent - dans le sens où deux êtres malsains s'unissent dans le but de créer une machine de guerre, bien sur. Suite à une vilaine pulsion masculine, je naquis d'un viol agressif où mon père avait voulu démontrer sa puissance au reste de la harde ; il avait probablement bien agis ainsi. Il voulait une descendance, quelqu'un pour l'honorer, quelqu'un à qui enseigner son savoir ; et il n'aurait probablement pu tomber sur mieux que moi. Prétention. Non. Je savais simplement que je serais capable de le rendre fier, d'être à la hauteur de ses attentes, et encore plus encore. Il m'avait créer dans un seul but : amplifier la crainte qu'il créait déjà. Sa harde, malgré lui, s'affaiblissait avec le temps ; plusieurs laissaient la vie suite à un passage dans un territoire 'ennemi', ayant à confronter de nombreux étalons courageux, déterminés à protéger leur famille. Bandes d'idiots. Rapidement, on avait surnommé notre harde de Bandits, de Hors la Loi, de Meurtriers. Mais la meilleure fut certainement Les Terroristes, mon père la préférait à tous.
    J'avais donc été créé pour faire le mal. Né pour être détesté. Né pour être craint. J'ai été créé dans l'espoir de donner un peu de renouveau à cette harde où régnait une zizanie constante et électrisante. C'est probablement triste à imaginer pour vous, simples équidés ayant une vie des plus normales, mais dans mon cas, je n'aurais pu tomber mieux. Endurance, énergie, combats, violence, adrénaline, aventure ... le rêve de tout les poulains normaux de mon âge, vous l'aurez bien deviné.

    E v i l . y o u r s , n o w . E v i l . m i n e . . .

    « Bidzill » avait chuchoté la forte voix de ma conceptrice avant de s'approcher de mon corps pour le lécher machinalement. Bidzill ... ce mot signifiant "il est fort" en ma langue natale. On voyait donc déjà en moi l'élu, une perle rare de la destruction, l'inventeur du mal, une machine de sang. Tranquillement, suite à ce simple mot significatif, mon regard se redressa vers mon géniteur. Là se trouvait mon père. Grand, fier, et droit. Il portait sur moi un regard froid, voir même glacial. C'est à ce moment que j'ai sut que ma vie ne serait pas comme celle de tout le monde, c'est à ce moment que j'ai su que je n'aurais pas le droit à toute ces petites subtilités d'amour qu'offre en temps normal des parents à leur enfants.

    S t i l l . d a n c i n g . w i t h . y o u r . d e m o n s . . .

    Dès mes premières semaines de vie, l'on commença à m'enseigner les moindres subtilités de la nature, de la vie. On me montra tout ce qui pouvait m'être utile. En fin de compte, on me montrait tout ce qu'on apprenait à un nouveau né. Après tout, n'est-ce pas ce que j'étais ? On me montra comment repérer une présence ou même un danger, comment interpréter les signes de la nature, comment repérer un cours d'eau, comment survivre dans n'importe quelle situation, .. absolument tout. Je dois avouer que je trouvais tout cela très excitant et palpitant. Après tout, on s'occupait de moi comme si j'étais un Roi. Après quelques semaines pourtant, je me rendais bien compte que ça tournait en rond. Les lieux différaient, mais c'était toujours la même technique, la même façon d'agir. Voilà pourquoi un jour je me rendis jusqu'à une caverne peu éloignée durant un entraînement d'endurance avec mon père.
    - Ogima ... - Avais-je alors dit pour attirer son attention et l'obliger à s'arrêter pour m'écouter.
    « Oui Bidzill ? » Avait-il répondu en fronçant les sourcils, comme il le faisait lorsqu'une situation l'embêtait. Dans ce cas, il semblait dérangé par le fait que je dérangeais ainsi un entraînement. Il continuait pourtant de m'observer, comme s'il attendait de savoir si mon interruption valait réellement la peine.
    - Je t'ai vu, l'autre jour, avec cette femelle bicolore. - Commençais-je alors, pour le situer dans le temps. Je l'avais vu, manipuler cette pauvre femelle. J'avais vu ce côté aimable et faux de mon père. Je l'avais vu la séduire, pour ensuite la violer et la ruer d'un coup vif et précis pour qu'elle parte. Mais là n'était pas ma question, aucunement. - Apprend-moi à agir comme tu l'as fait. Apprend-moi à obtenir faussement la confiance d'autrui à mon avantage, à ton avantage. On tourne en rond depuis quelques jours avec tes entraînements maintenant inutiles à propos de la survie en solitaire, il est temps de passer à autre chose ... -
    Il m'écouta silencieusement, avec un respect ne lui étant pas habituel. Son lourd regard ne me quittait point, jusqu'à temps qu'un sourire malsain ne se dessine au coin de ses lèvres grisées. À ce moment, je me risqua de sourire à mon tour, satisfait de sa réponse silencieuse, puis je repris le pas à ses côtés. Nous marchâmes durant une bonne heure dans la forêt, vers un endroit que je ne connaissait pas, jusqu'à temps qu'il ne décide de s'arrêter et d'observer les alentours, semblant satisfait de son choix.
    « Tu semble bien sur de toi Bidzill » Commença-t-il alors de sa voix caverneuse en se retournant vers moi. « La harde se trouve à un vingtaine de kilomètres au Nord de notre emplacement actuel. Retrouves-nous, et je t'apprendrai l'art de manipuler les autres ». Et après même avoir prononcé ce dernier mot, Ogima m'envoya un puissant coup de sabot à la nuque avec précision avant de partir, me laissant là, inerte, étendu au sol.
    Il me fallut deux jours pour les retrouver. Deux longs jours seul ; mes premiers. Il m'en aurait fallu moins, s'il m'avait réellement donné les bonnes indications. Ses vingt kilomètres s'étaient plutôt transformés en trente kilomètres, se trouvant plutôt à l'ouest qu'au Nord. C'était ma première épreuve.

    N o w . y o u r . N i g h t m a r e . c o m e s . t o . l i f e . . .

    Suite à mon retour au seins de la harde, en léger manque de lait maternel, mon père tenu sa promesse et se mit à m'enseigner tout ce qu'il savait. Il me montrait comment me tenir, m'apprenait de belles phrases, comme faire pour obtenir la pitié des autres, comment les faire rire, comment les intriguer. Il me montra également comment lire l'inexpressif de mon mieux, me montra comment comprendre le langage verbal et non verbal. Au final, il me montrait comment être aimé, sans aimer en retour ... toutes les petites subtilités sentimentales, je les savais après quelques semaines tout au plus. Certes, mes entraînements d'endurance continuaient pendant ce temps, bâtissant avec vitesse mon corps de jeune enfant. J'étais alors âgé de quatre, voir peut-être cinq mois ? Je n'en sais rien à vrai dire, mes jours étaient si chargés, j'ai dut perdre la notion du temps. Chacun des neuf membres du troupeau voyait pourtant déjà en moi leur délivreur. Celui qui créerait l'expansion des troupes, et même celui qui leur apporterait de la viande fraîche. Laissez-moi vous expliquer.
    « Tu es rendu un fier napayskni matwau, Bidzill. Un maska pallaton. » M'a dit le fidèle conseillé de la harde, en compagnie de mes parents. Mais le voilà qui prenait la parole à leur place, que voulaient-ils en me disant être un ennemi courageux ainsi qu'un fort guerrier ? Silencieux, je l'observais, attendant la suite.
    « Tu sais Bidzill, nous ne t'entraînons pas pour n'importe quelle raison depuis quelques mois. Il est maintenant temps de nous montrer ce que tu as apprit, si tu vaut vraiment la peine que nous dépensions autant de temps sur toi. ». À ces paroles, mes oreilles s'étaient machinalement aplaties contre mon crâne. Était-il en train de dire -devant mes parents- que je n'étais pas à la hauteur de leurs attentes ? Était-il en train de mettre mon orgueil à l'épreuve ? Ce fut le sourire qu'il afficha en me voyant rager qui me fit pousser un grognement chaud en provenance de ma gorge. Je gardais pourtant toujours le silence.
    « Bien. » Fit-il avant de prendre le pas, créant de minces cercles autour de moi. Tranquillement, je le suivais du regard, patient. « Tu as dut remarquer, surtout avec la mort de Molimo il y a quelques jours, que nos troupes commencent à être, comment dire ... plutôt minces. Voilà pourquoi nous devons trouver de nouvelles recrues. » commença-t-il, captant mon attention. Molimo avait été un combattant redoutable, celui même qui, à la base, aurait été censé m'apprendre son art. « Il existe des terres non loin d'ici que certains semblent appeler Galop Sauvage. Ce sont de grandes terres très peuplées et vu notre nombre peu élevé, nous ne pouvons aller recruter à notre guise à cause des risques d'attaques. Enfin, tu as pu remarquer par toi-même que plusieurs étrangers ne semblent pas en accord pour que nous capturions juments et jeunes étalons fringants pour en faire devenir de grands combattants ou poulinières ... » Enchaîna-t-il, ne mâchant pas ses mots. Il allait directement au but, me disant les choses comme elles étaient. « Voilà pourquoi nous allons profiter de ton jeune âge et de tes connaissances pour nous rapporter étalons et juments, voir même quelques jeunes de ton âge pour qu'on puisse les tester, pour voir s'ils pourraient nous être utile. En retour, nous t'apprendrons plus que la base au combat que tu connais déjà. Nous feront de toi un combattant aussi redoutable que Molimo l'était. » Ajouta-t-il finalement en arrêtant ses mouvements, immobile devant moi. Je comprenais. Je comprenais même très bien.
    - Et si mes victimes ne sont pas à la hauteur ? - demandais-je avec simplicité et curiosité. À ce moment, je vis une flamme cruelle brûler au creux du regard sombre du conseillé, tandis qu'un sourire macabre étirait ses lèvres gercées.
    « Alors ils feront de quoi nous amuser un peu » se contenta-t-il de répondre. J'hocha à ce moment la tête, souriant à cette proposition malsaine, puis prit le pas vers Le Conseillé qui me montra ces fameuses terres ; vos fameuses terres.

    Nous étions alors 'campés' à quelques kilomètres des vastes terres de Galop Sauvage. Ils attendaient, ils m'attendaient. Moi, et une pauvre victime innocente qu'ils étaient fin prêt à tester et à martyriser. Il ne m'avait fallu que quelques dizaines de minutes à rejoindre ces terres, à me souvenirs du trajet, et à peine une journée plus tard, je rapportais une première victime à ma harde. Vous étiez si vulnérables, si naïfs. Enfin, c'était normal après tout, vous faisiez face à un jeune poulain expérimenté. Je rapporta une pouliche, deux ou trois poulains, ainsi que quelques poulinières. Malheureusement, je ne fus jamais capable de piéger un étalon d'âge mur, ou tout simplement, vous n'étiez que peu intéressant. Rapidement, Ogima réalisa des progrès que j'avais fait et à nouveau, tenu sa parole et recommença mon entraînement. Ce dernier était toutefois beaucoup plus important que tout ce que j'avais appris avant. On ne me laissait aucune chance de riposte, et jamais on ne ménagea la puissance des coups sur moi. Mais c'était ce que je voulais, c'était ce qui allait me rendre plus fort, beaucoup plus fort. Les semaines passèrent donc ainsi, jusqu'au jour où mon père voulu me mettre à l'épreuve.
    « Il est temps pour toi de nous prouver à nouveau si tu es toujours des nôtres. » M'avait-il dit alors que la harde en entier se trouvait là ; membres du groupe tout comme les prisonniers que j'avais apporter. Silencieux durant un moment, je finis par reposer les yeux sur le dominant. - Je relève le défi. - Dis-je alors en attendant la suite. Après tout, mon père devait bien avoir une idée derrière la tête, et je m'impatientais de voir de quoi il s'agissait. Ce fut à ce moment qu'Ogima posa les yeux sur le Conseillé, qui apporta avec lui un poulain d'environs mon âge. Je posa alors un regard vers mon père. Je savais qu'il voulait que je me batte ... mais contre ça ? Silencieux, je ne bougea pas, trouvant qu'il n'en valait pas la peine. En me battant contre ce jeune étranger, je n'aurais prouvé que de ma supériorité et non de ma puissance. « Tue-le. » Avait alors lâché sèchement mon père, qui ne détachait plus son regard de nous deux.
    Ce fut ce soir là que je tua pour la première fois un semblable, y ressentant une grande poussée d'adrénaline, un désir de détruire, un intérêt non pas pour le combat, mais également pour la chasse.

    A . s e c o n d . H e a r t . B e a t

    Il n'avait fallu que ça. Que ce petit meurtre public pour me faire accepter entièrement par tout le monde. Ça avait été plutôt simple, je dois l'avouer. Mon entraînement s’endurcit à ce moment. Chaque jour, je partais en forêt avec mon père pour m'entraîner et chaque jour, je revenais blessé. Il n'y allait pas de main morte, c'était évident. On me renomma bientôt, décidant de m'appeler Avenged. J'aimais bien ce nom, j'ignore encore pourquoi. Je n'étais pas retourné une fois sur les terres de Galop Sauvage depuis, et je dois avouer que ces terres me manquaient. Enfin, manquer, c'était un bien grand mot. Disons plutôt que j'avais envi de retourner y jouer, revenir pratiquer l'art de la manipulation que mon père m'avait enseigné. Je savais pourtant que je ne pouvais pas, pas pour le moment du moins. Mais j'allais revenir, c'était certain.
    Durant plusieurs mois qui s’étendirent en années, je combattais quiconque se mesurait à moi, ou encore quiconque semblait assez puissant pour valoir la peine que je le confronte. Le sang s'éparpillait autour de moi lors de chaque duel. Tout comme mes maîtres, je n'avais aucune pitié et ne demandais en retour que de m'amuser un peu. Je m'amusais à nouveau à manipuler les petits curieux qui approchaient un peu trop du groupe. Pour être honnête, je ne pouvais faire autre chose ; c'était tout ce qu'on m'avait apprit et parallèlement, c'était ce que j'aimais faire.

    W e l c o m e . t o . t h e . F a m i l y .

    Derrière chaque histoire malsaine se trouve une exception. Une faille à notre caractère d'acier, à notre monde infernal. Dans mon cas, je ne sus jamais son nom. J'étais au beau milieu de mon adolescence, les hormones dans le tapis, et elle arrivait au même moment. Elle était physiquement magnifique, d'une certaine délicatesse malgré sa musculature prononcée pour une femelle de sa race. Son regard, son attitude, ses manies, ... elle avait tout pour charmer, tout pour se faire désirer. Évidemment, cette femelle m'était tombée dans l'oeil, et il ne me fallut que peu de temps avant de remarquer qu'elle semblait également attirée. Une belle histoire, n'est-ce pas ? Mais une histoire qui en rien n'aurait pu marcher. De toute façon, elle pouvait bien être merveilleuse, ça ne changeait pas que je restais toujours le même, cette brute élevée par la force pour le sans, par la haine pour la violence. Elle resta mon exception durant quelques jours, ma protégée, ma belle. Je ne savais pourquoi je me comportait ainsi en sa présence, jusqu'à temps qu'Ogima me le fasse enfin réaliser. Tandis qu'il m'apportait un peu plus loin de troupeau, une nuit, il m'observa d'un regard sérieux tout comme il l'avait toujours fait.
    « J'ai cru remarquer un changement à ton égard depuis quelques jours Avenged » Avait-il dit pour commencer. Je sentais son regard d'encre parcourir mon corps blanc recouvert de longues tranchées causées par les combats, mais je ne dis rien. Je savais de quoi il voulait parler, et malgré le fait que je me sentais toujours des leurs, je savais de quoi il voulait parler. « Tu as beaucoup grandit depuis le début de ton initiation. » Ajouta-t-il vivement en m'envoyant un rapidement coup d'oeil, tel un fauve n'attendant que le bon moment pour bondir. C'était ce à quoi je m'attendais ; d'une attaque, d'une phrase tranchante, d'un coup bas.
    - Où veux-tu en venir ? Lâchais-je finalement brusquement, n'aimant pas qu'on tourne autour du pot avec moi. Je remarqua rapidement ce sourire en coin sur ses lèvres grises tandis qu'il prenait un pas lent autour de moi. « Cette femelle ne t'intéresse qu'à cause de son beau p'tit cul. Elle ne t'intéresse qu'à cause de ses chaleurs ... alors je te conseil de la sauter qu'elle débarrasse le plancher. Elle nuit à ton entraînement et à ton apprentissage, malgré que ce ne pourrait être qu'on point positif à tout ça. Alors je te conseil de t'en charger, sinon c'est moi qui va le faire » Fini-t-il par dire en faisant demi-tour, retournant vers le troupeau. Ce qu'il avait dit m'avait fait réfléchir et, décidant de lui faire confiance, je l'écouta. Le lendemain dans la matinée, je m'empressais presque à violer cette jument qui, effectivement, perdit tout son intérêt par la suite. Je pouvais donc terminer mon entraînement en paix, sans aucun remord.

    B e a s t . a n d . t h e . H a r l o t

    Depuis ce jour là, je me rendis compte à quel point il était facile de faire du mal dans son propre intérêt. Le viol, la guerre, la haine, .. tout ceci était si vibrant, si palpitant. À quoi bon perdre son temps à aimer et prendre soin des autres tandis qu'on pouvait agir dans son propre intérêt ? J'étais alors âgé de quelques longues années d'expériences lorsque je décida de quitter mon troupeau natal, qui avait décidé de s'éloigner des terres de Galop Sauvage. Mon père ne semblait pas trop déçu de ma décision. Après tout, aujourd'hui je le comprend. J'avais fait ce qu'il avait voulu du moi, sois grossir ses troupes. De plus, mon entraînement étant complètement terminé et bourré d'hormones, je devenais une menace pour lui. Alors pourquoi garder dans ses troupes une puissance apte à le détrôner ? Aucune, en effet. Une fois parti pourtant, je ne manquais pas à lui faire honneur. Je continua à créer l'horreur et la terreur, à confronter la mort, à allonger ma progéniture vis-à-vis les plus belles, les plus alléchantes. Pourtant, il me fallait de nouveaux défis, tout ceci devenant trop facile. Il ne me fallut que peu de temps avant de me trouver une occupation, et c'est dans le but de satisfaire ce défi personnel que je suis revenu sur les terres de Galop Sauvage. Je ne désire pas nécessairement créer le chaos ou combattre à mort contre n'importe qui, au contraire. Le tout se fera progressivement. Je regrouperai les meilleurs, les plus sanglants, les plus robustes. Je créerai ma propre harde, mes propres assassins. Je ferai honneur à mon père, à tout ce qu'il m'a appris, à tout ce qu'il m'a offert. Il est pourtant temps pour moi de non seulement me fixer des buts, mais surtout de les atteindre avec patiente, détermination et puissance. Vous ne verrez pas en moi ce tueur que je suis pourtant toujours. Non, je me ferai plus subtil, plus discret. Mais viendra le jour où vous entendrez parler de mes plans, de ma puissance et de mes allier car oui, je compte bien en trouver, je compte bien créer à moi seul une guerre sans fin, où le mal triomphera sous un bain de sang.

    Je suis de retour, et sachez que rien ne sera maintenant plus pareil.

    Caractère : Non. De ce côté, vous n'aurez pas la chance d'en savoir autant que pour ce qui est de mon histoire. Je suis mystérieux, car vous aimez le mystère. Vous aimez ce que vous ne pouvez pas comprendre, vous aimez ce qui est différent, ce qui est blessé, ce qui a besoin d'aide. Vous aimez ce que vous croyez pouvoir changer, rendre meilleur. Je tâcherai de m'en souvenir lorsque je vous croiserai avant de vous manipuler avec soin sans même que vous ne vous en rendiez compte. Après tout, cette émotion que vous appelez la joie, je la contrôle si bien ; un petit sourire en coin, un détournement de regard timide, quelques mots adorables, et le tour est joué. Je suis quelqu'un d'extrêmement intelligent et malin, vous l'aurez tôt deviné. J'enchaîne les mensonges un à la suite de l'autre, et vous ne remarquez rien. Sachez toutefois que mon éducation n'aura pas servie à rien. Avec le temps, ma musculature s'est développé à un rythme fou. Ma capacité à encaisser les coups et ignorer la douleur a également énormément augmenté. Et surtout, mes techniques de combat son des plus pointilleuses, parfaites, sans failles possible. Je ne suis pas venu ici dans le but de me trouver une conjointe et de vivre une vie parfaite au sein de ma petite famille, loin de là. Je suis ici pour m'amuser, pour jouer avec vous, pour devenir le parfait salop que vous détesterez tous. Mais vous ne pourrez rien y faire, rien du tout.
    Le démon a un nouveau compétiteur, et il se trouve à présent sur vos terres tant aimées.

    Aime : Variable
    Aime pas : Variable
    Territoire souhaité : Savane

    PUF : Owned
    Comment as-tu connu ce forum ? Reuh hin.
    Preuves du règlement : Maeva.


J'hésite à refaire ce personnage puisque je n'avais pas réellement eu le temps de le jouer ... enfin bref, je ne suis pas encore certaine sur ce point. ¬¬


Dernière édition par Avenged le Sam 3 Sep 2011 - 17:47, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 21:49

    Re. Bonne continuation pour la suite. ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 22:12

Reuh ! ♥

J'suis contente de te revoir parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 22:13

Reeeeuh
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 22:22

Merci à vous trois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 23:00

    Reuuh.
    J'aime beaucoup l'histoire (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 23:04

OWNED!!! Te revoir ici me fait chaud au coeur, re-bienvenue. :3 Et, il nous faudra ABSOLUMENT un topic ensemble, pigée? :aa:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Ven 2 Sep 2011 - 23:23

Merci Hersent ^^

Kana : Mais t'es folle toi, il est pas question de pas avoir de topic avec toi
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 0:19

Ouuuuuu-iiiiiiiiiiiiiiii :aa: I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 0:30

Ooofff I love you

J'ai la flemme de terminer ... enfin il me manque que le caractère, je vais faire ça demain ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 0:34

Courage ! red
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 0:45

I love you
Je voudrais bien un topic aussi
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 1:03

Oooh I love you
Pas de problèmes Imo, dès que j'ai terminé tout ça
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lövojka
les étoiles dans nos bras
et nos âmes en enfer


PROFIL Féminin
Messages : 27672
Age : 23
Pseudo : chinook, manon.
Ici depuis : 03/04/2011
RPG
Caractéristiques
Rôle: Membre.
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 1:55

Reuh bienvenue <3.

_________________

run me like a racehorse

salem



i'm an apostrophe : i'm just a symbol to remind you that there's more to see. i'm just a product of the system, a catastrophe and yet a masterpiece.


lövojka
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 2:02

Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hazel
Cheval Mythique
Cheval Mythique

PROFIL Féminin
Messages : 9442
Age : 20
Pseudo : Shadow
Ici depuis : 13/09/2009
RPG
Caractéristiques
Rôle:
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 10:02

Re ! I love you

_________________
Hazel

Revenir en haut Aller en bas
http://nativeroute.tumblr.com/

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 10:34

Re alors I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 11:14

Ça fait plaisir de te revoir I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 13:54

    Reuh I love you

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edderkopp
Cheval Mythique
Cheval Mythique

PROFIL Féminin
Messages : 7117
Age : 19
Pseudo : weasonn/ökenlo
Ici depuis : 10/03/2010
RPG
Caractéristiques
Rôle: membre
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 14:00

    re !

_________________

les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 16:13

I love you

Bon jeu et bonne chance pour ton caractère. Razz
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 17:09

re :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 17:18

J'aurais dut me faire une nana ... il n'y a que des mâles sur le fo' :face:
Merci à tous ^^ Bon, je continue ça à l'instant =P
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 17:21

Mais non... Il est parfait ton mâle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   Sam 3 Sep 2011 - 17:34

T'es folle je ne vais pas changer pour une femelle juste parce qu'il semble en manquer :face:
De toute façon, tu as déjà vu un de mes perso' être en couple avec un autre cheval ? Non je ne pense pas haha XD Il y a juste Stella et Rei que ça avait passé proche Mais sinon j'ai une grosse incapacité à mettre mes perso' en couple sérieusement ¬¬
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Avenged ● Now your Nightmares comes to live   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avenged ● Now your Nightmares comes to live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Assister "en live" à vos émissions préférées.
» Escorte live ou seulement pour le spectacle ?
» Photos en live des ports dans le monde (webcam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galop Sauvage :: 
Hors-Jeu
 :: Archives :: Présentations Archivées
-