Incarne un cheval sauvage et vis ta vie.
 

Partagez | .




 

 Hywen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bel Ami
harsh reality is better than false hope

PROFIL Féminin
Messages : 5330
Age : 18
Pseudo : Sarah
Ici depuis : 19/09/2011
RPG
Caractéristiques
Rôle: membre
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Hywen   Ven 21 Juin 2013 - 21:16




Hywen - NY75 - 8 ans - Etalon - Rivière




  Histoire :





L’homme enlève la liberté a un cheval qu’on dit sauvage mais qui est alors est le plus sauvage ? Tant d’exemples emplissent le monde mais une seule chose ressort le plus, liberté. Mais quel est le nombre exacte de fois que l’homme à essayé d’obtenir cette liberté mais pourquoi alors l’enlève t-on à autrui, à un être victime des actes des homme ? Mais j’ai une autre question. Personne ne rêve à la même chose du moins presque à première vu mais quand ont en réfléchis, un rêve ça reviens à une vision heureuse mais un cauchemars c’est tout le contraire, donc le rêve, es-ce la liberté tant chercher par l’homme ? Ce moment où ont est libre de rêvée le bonheurs .

Je suis ici pour faire voir ma vision au peuple qui habite ces terres. Les Gsiens comme ont les appelles ici. Chaque jour j’ai observé mes « victimes » je suis là depuis que Till est devenu dominant. Connaissais-le vous ? Il tomba amoureux de la douce Lou, il y avait aussi le jolie couple de Folie à Deux et Ahoru. Je suis là depuis ces événements. J’ai
guettais les arrivants comme les partants . Si quelques cheveux avaient affirmée avoir vu des esprits de leurs proches sur le cimetière c’était moi, c‘étaient les seuls fois où j‘avais franchis les frontière.
J’ai agis dans l’ombre mais je me donne à la lumière.




Mais que j’y pense vous ne connaissez pas mon passé avant que je ne vagabonde aux frontières de Galop Sauvage. Vous savez qu’une histoire dramatique donne pitié mais je trouve ça banale qu’un être n’est pas de parents, car moi voilà je suis sans parent. J’ai toujours vécu comme poulain « sans parents » voilà les remarques débiles des poulains et adultes . De toute façon, je ne fis que peut attention à des remarques de tel genre venant d’être qui n’avait pas reçus de la nature une intelligence suffisante pour réfléchir à leurs propre cas. J’ai donc vécu une enfance sans parents, sans amis, j’appris à me débrouiller, je me suis battus pour le meilleurs et pour trouver ma place. Je me souviens d’être rejetés comme une poubelle par tous le monde mais avant qu’il arrive… Cette être qui avait l’aire de me comprendre mais qui m’a utiliser pour arriver à ses fins. Cet être faisait partie d’un Clan. Je découvris qu’il œuvré pour un but qui m‘est inconnus aujourd’hui. Il tuer. C’était un assassin.
Il se nommer, comme son « métier », Assassin . Il avait un don, il avait un regard si hypnotisant et une voix envoûtante. Une personne comme moi pouvait facilement tomber sous son emprise. Il s’était mis en tête de m’éduquer (ce terme est un peu humain mais il convenait à la situation). Sans défenses mais conscient de ce qu’il faisait sur moi, je me soumis à lui. C’était comme un Dieu.
Il m’appris les rudiments du métiers d’ « Assassins ». Ceci au début fût très déplaisant mais très vite, une routine s’installa et le dégoût disparu de même.


Je n’avais pas de nom. Cette phrase me revenait souvent. Assassin endossa le boulot de m’en trouvais un. Hywen. Je m’appela ainsi désormais. Mon nom voulais dire souriant mais avec mon aire peu aimable, je n’en avais pas du tout l’air. Je ne pouvait contester le choix de mon maître. On m’attribua un nom de code, NY75.

Assassin m’avait cacher des membres de sa tribus. Il me l’ai montra dès l’age de mes 3 ans, quand il pensa que j’étais devenus assez mûr. Des Juments et des Etalons constituaient cette tribus. Chacun avait des cicatrices morale et physique. Sur certains, il manqué un œil, les naseaux lacérés, oreilles manquantes (hs: clin d’œil à Claire) et d’autres parties du corps dont je n’oserais cité pour ne pas choquée les plus jeunes. Chaque membres avait une place bien précise, et on m’accorda celui d’éclaireurs. J’étais satisfait de mon rôle, je n’avait pas à tuer mais à surveiller les victimes. On m’épargna une bien lourde tache… Je devais faire tous qu’on me disais comme un être soumis à l’homme. Je ne désirais pas continuer une vie aussi moche. Je ne pouvais continuer ainsi.

C'était un jour où le blizzard abattus alors que j’étais partis en éclaireurs sur une jument. J’avais vite remarquer que la neige recouvrait mes empreintes. Mais j’étais décidée à trouvait cette jument. Le blizzard me rendis la tache plus compliquer mais odeurs des chaleurs que produisait la juments me mis vite sur le qui-vive. J’avais pris un petit galop, ma tête tellement basse qu’elle frôlait la neige qui s’était déposé sur le sol. Mon galop avait pris de l'ampleurs avant que je freina avec mes postérieurs tous juste. A mes antérieurs, un énorme un ravin s’étalait. Je scruta l’horizon lentement, remarquant une forme frêle au contrebas du précipice. Je partis en quête de descendre dans le canyon. Je dus faire un grand détours avant de trouver J’ un petit chemin raide peut être mais qui menais tout en bas et il pouvait être praticable. Je manqua pas à glisser à plusieurs reprise mais je continua ma route avec obstination. Je découvris un poulain noir. Je m’approcha de lui silencieusement en masquant mon odeurs grâce aux blizzards. La petite bête poussait des gémissements aigus qui été destiné à sa mère. Je me reconnus à lui. Il poussait des gémissements qui devinrent de plus en plus perçant mais au loin, une douce voix qui avait l’aire de lui répondre, lui disait.
« Adieu, mon fils, je t’aime… »
Perturbait par cette voix, je me mis en route pour retrouver la personne. Plus loin, une silhouette se détachait du crépuscule. Elle s’éloigna. Je me mis en chasse sur elle mais plus aucune trace… Je retourna près du poulain. Je l’observa longuement avant de soupirait. Je ferma les yeux en laissant paraître une larme qui s’écoula sur ma joue.
« Je m’excuse… » Fis-je. Je rouvris les yeux avant de me jeter sur le poulain avec mes dents, j’empoignais la jugulaire. Des larmes se mirent à rouler de plus en plus sur mes joues, mais pressa la jugulaire sous mes dents. Le poulain poussa des gémissement d’horreur mais je ferma les yeux en me mettant un douce chanson pour oublier ce que je faisait .
« Une souris verte qui courait dans l'herbe
Je l'attrape par la queue
Je la montre à ces messieurs
Ces messieurs me disent :
trempez la dans l'huile,
trempez la dans l'eau
Ça fera un escargot tout chaud
Je la mets dans mon chapeau
Elle me dit qu'il fait trop chaud
Je la mets dans mon tiroir
Elle me dit qu'il fait trop noir
Je la mets dans ma culotte
Elle me fait trois petites crottes
Je la mets là dans ma main
Elle me dit qu'elle est très bien »
Je sentis mes jambes tremblaient avant que je m’écroule sur le sol, en lâchant le corps inerte du poulain. De mes dents ruisselèrent des gouttes de sang rouge sur la neige blanche.



Je me réveilla presque recouvert de neige blanche. Mes yeux s’ouvrirent difficilement mais je parvint à distinguer des formes. Le Cadavre du Poulain été toujours présent mais à ses pieds se trouver un grand cheval noir. Je le reconnus tout de suite. Assassin. Il avait étrangement un sourire aux lèvres avec un lueurs inhabituel de joie. Avec une voix douce mais rauque, il me dit ces quelques mots.
« Tu as accomplis toute les tâches même celle des autres. Notre mission à été accomplis grâce à toi. Tu nous à montrer ton courage mais comment savais-tu qu’il fallait tuer le poulain ? »
Je haussais les épaules mais elles étaient douloureuse car le froid s’était pris à mon corps il y a bien longtemps.. J'essayais de me lever mais glissa sur la neige et tomba à plusieurs reprise pendant que le grand noir continuait son histoire.
« Sans doute un hasard pour une fois qui m’est favorable ! Au yeux du Clan, tu as pris de l’estime même si certains se faisaient une joie d’ajouter cet être, en désignant le poulain, à leurs collection » finis t-il avec toujours un sourire étrange qui me devint vite perturbant. Il m’invita à rejoindre le reste du clan qui attendait sagement au loin mais tous de même curieux de ce qui se disait. Peut après l'escapade, je me posais toujours la même question, qui été ce poulain. Je me retins de le demander à Assassin lui-même. Celui-ci devina vite mon malaise alors il vint marchait à mes côtés pendant qu'une vielle folle conduisit le reste du troupeau. Il m'observa longuement avant de me demander ce qu'il se passait. Je me tûs tous d'abord mais, il me fixa avec des yeux doux. C'était d'ailleurs inquiétant et inhabituelle mais, peut importe. Je lui adressa un sourire et celui-ci me le rendis. Alors, je lui demandais l'identité du poulain. Son visage devint sombre et sa gaieté inhabituelle c'étais en aller aussi vite que son apparition. Il ne me répondit pas. Je soupirais et décida de m'éloigner de lui. Il me retint avant d'une voix rauque m'expliquer que le poulain est son fils. Surpris, je coupais ma respiration l'espace d'un instant. Il continua son explication.

« Cette jument que tu as vu est un esprit enjôleur. Elle m'a dupée et ma manipulé. Je lui ai donné le pouvoir d'avoir un poulain. On s'est séparé. La folie s'est emparé d'elle. Elle a voulût monter tout le monde contre moi et c'est la seule chose qu'elle a réussi a s'emparer. En 11 mois, je fus la personne la plus détesté mais, en même temps je fus toujours accompagner par toi. Je t'ai tenu secret mon aventure. Je la vivais en même temps que tu étais dans l'insouciance. Voilà tous. » Il s'éloigna de moi pour revenir en tête du troupeau. Il m'avait dit pas pourquoi le détruire mais, tempis ! Nous étions arrivés dans une vallée vaste qui était surplombée par une montagne. Nous nous dirigeâmes vers un petit bois où nous allions passer la nuit.

Je m'endormis rapidement au clair de lune. Bien vite, des bruits me perturbèrent. Des hennissements de détresse se fit entendre. Des lassos surgirent de nul pars et se précipitèrent à mon cou. D'un coup on me tira de tous les côtés pour me forcer à suivre des chevaux qui avaient sur le dos des singes. J'étais sonnée après mon réveil brutal. Je vis que tous les chevaux de ma tribu était dans le même cas que moi. Je remarque l'attitude de soumission d'Assassin alors je fis de même.

Après plusieurs heures de marche nous arrivâmes dans un endroit où plusieurs chevaux étaient enfermer dans des endroits fermés pars des choses rouges en métal. On me conduisis dans un endroit clos identique. Tous était fermé et il n'y avait aucune issu. J'appelais Assassin mais il ne me répondit pas. Mais où étais-je ?


Mon histoire se finis maintenant. Je veux dire que je n’en raconterai pas plus pour le moment.    





  Caractère :


Aimable - Aimant - Discret - Exigeant - Compliqué - Individualiste - Troublant - Sérieux - Rigoureux -Intelligent - Fidèle - Impulsif - Méprisable - Joueur - Intuitif - Plaisant - Intègre - Aigri - Tolérant - Stable - Renfermé - Distant - Têtu




  Aime :

La Vie  - Le Présent - La Paix

 Aime pas :


La Mort - Le Vide - Le Passé - Le Futur

Code:
 

_________________

credit: photo-equine& wildworld
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lövojka
les étoiles dans nos bras
et nos âmes en enfer


PROFIL Féminin
Messages : 27778
Age : 23
Pseudo : chinook, manon.
Ici depuis : 03/04/2011
RPG
Caractéristiques
Rôle: Membre.
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Hywen   Ven 21 Juin 2013 - 21:31

(re)bienvenue !

_________________

it's written in the scars

salem ~ lövojka

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dinki
Cheval Légendaire
Cheval Légendaire

PROFIL Féminin
Messages : 5027
Age : 19
Pseudo : Sushi / Louise
Ici depuis : 05/11/2011
RPG
Caractéristiques
Rôle:
Relations:
Bloc-Notes:
MessageSujet: Re: Hywen   Ven 21 Juin 2013 - 23:12

Re :3 Codes bons, tu peux jouer.

_________________



Dinki
J'avoue que je ne comprends pas... Le pire est encore arrivé.
Pourquoi faut-il TOUJOURS que le PIRE arrive ??


Psiconautas, Alberto Vasquez




The Futures Never Comes - Deru (Album :1979)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Hywen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hywen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galop Sauvage :: 
Hors-Jeu
 :: Archives :: Présentations Archivées
-